J’ai peur de la solitude

Être tout seul… Soirée en tête à tête avec soi-même. Personne à qui voir… Solitude…


Un temps, la perspective de vivre ces moments me faisait froid dans le dos, faisait ressortir en moi une peur sourde, une peur que j’évitais à tout prix : la peur de la solitude.

Si toi aussi, tu rencontres régulièrement au détour de ta vie cette peur sournoise, je t’invite à me suivre dans cet article où je t’expliquerai comment j’ai réussi à apprivoiser la solitude et à en faire une alliée et non plus une ennemie.

Suis-je seule à le vivre?

J’ai été très surprise lorsque j’ai découvert le nombre de personnes qui avaient peur de se retrouver seules avec elles-mêmes ! Et pourtant, lorsqu’on aborde le sujet, on se rend compte que beaucoup de personne ne sont pas à l’aise avec le fait de se retrouver seul. Source d’angoisses, de pensées envahissantes, de sentiment de vide, les personnes souffrant de la peur de la solitude multiplient les activités et les sorties pour éviter de vivre ces moments désagréables. Si tu en as l’occasion, parle de ta peur à une personne de confiance, rien que le fait de se rendre compte qu’on est pas seul à vivre cette émotion face à la solitude, aide à relativiser et à ne plus se sentir « anormal ».

Les sollicitations

Rester seul avec soi-même est donc un exercice difficile pour beaucoup de gens et, effectivement, la plupart d’entre nous n’est pas souvent confronté à la solitude. Nous avons été habitués à vivre sous constante sollicitation extérieure, l’entourage direct bien sûr, tout comme nos activités quotidiennes mais également la télévision et la musique en bruit de fond, les smartphones qui nous permettent de rester en contact avec le monde en tout temps, … Il est donc facile de fuir ces moments et de ne pas prendre le temps d’apprivoiser cette peur. Et pourtant, lorsqu’elle devient trop forte au point d’en être un problème, vaincre cette peur et apprendre à se retrouver seul sereinement devient une nécessité.


Les émotions de la solitude

Lorsqu’on se retrouve seul avec soi-même plusieurs émotions, en plus cette fameuse peur, peuvent te traverser. L’une des premières étapes à faire est de les identifier pour apprendre à mieux te connaître et à identifier le fond du problème. Car oui, le problème n’est pas la solitude en elle-même mais bel et bien les émotions qui nous traversent à ce moment-là.

Quels sont les émotions ci-dessous ressenties lorsque tu es seul ?

  • Angoisses
    Elles sont le signal d’alarme que quelques choses n’est pas équilibré, que tu n’as pas réglé dans ta vie.
  • Tristesse et sentiment de vide
    Très souvent ce sentiment de vide associé à de la tristesse tient son origine dans une chose étrange : ne plus réellement se connaître soi-même. A force de faire plaisir aux autres, arrive un moment où l’on s’oublie au point de devenir pratiquement un inconnu pour soi-même.
  • Sentiment d’abandon/de rejet
    Ces sentiments ont très souvent comme origine une blessure émotionnelle de l’enfance. Pour en savoir plus je te conseille vivement la lecture de l’excellent livre « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau.
  • Pensées désagréables envahissantes
    Très copines avec l’anxiété, ces pensées envahissantes sont toujours présentes mais ressortent lorsqu’il n’y a plus de sollicitations extérieures.

Comment apprivoiser la solitude

Apprivoiser la solitude, c’est s’engager sur le chemin de l’indépendance et de la liberté. Même si la route semble longue et bien périlleuse, la récompense finale en vaut largement la peine !

Voici quelques étapes que je te propose lors de ton voyage contre ta peur de la solitude:


Apprendre à gérer ces sensations désagréables

Après avoir identifié le ressenti prédominant à l’aide des pistes citées ci-dessus, l’objectif est de commencer à travailler dessus dans les moments où tu te sens à l’aise et lorsque tu n’es pas seul : prendre le problème de fond à bras le corps, en cherchant leurs origines et trouver des pistes pour vivre mieux. Ce travail ne se fait bien sûr pas du jour au lendemain, il peut être long, très long et parfois l’aide d’un thérapeute est indispensable.


Comme on ne va pas attendre d’avoir résolus tous nos problèmes de fonds avant d’arriver à être seul, voici d’autres pistes possibles à faire en parallèle.

 

Apprendre à gérer ces sensations désagréables

Aujourd’hui dans notre vie hyper connectée, entre les réseaux sociaux, les médias, les messageries instantanées, nous sommes perpétuellement sollicités ce qui nous donne l’impression d’être toujours entouré. Là où la mode est au toujours plus, d’amis, de likes, de distractions, d’activités… on en oublie presque l’importance des vraies relations. Plusieurs études sont formelles : malgré le nombre important de moyen de communication et une plus grande facilité d’accès aux transports longues distances, les gens se sentent toujours plus seuls. « Les vrais amis se comptes sur les doigts d’une mains » Une jolie citation qui est on ne peut plus vrai selon moi. Rien n’empêche d’avoir une foule de potes, mais les amis, les vrais avec qui on peut tout dire, sans tabous ni peur d’être jugé, sont rares et ces relations si précieuses valent la peine d’être investies. Car la peur d’être seul est proche de celle de ne compter pour personne.

 

Se donner rendez-vous à sois-même

Pour apprivoiser la solitude, rien de mieux que d’en faire un moment dont tu te réjouis, un moment privilégié ou tu es la star du moment. Oui ça paraît très étrange lorsque la solitude est source de peur ! Et pourtant c’est possible ! L’objectif ? Organise un moment seul avec toi-même (court pour commencer) où au lieu de te préparer à le subir, tu le prévois comme un rendez-vous avec un vieil ami que tu te réjouis de retrouver. Sauf que là ce vieil ami, c’est toi même ! Au début je t’encourage vraiment à prévoir des activités créatrices tel que la musique, le dessin, la poterie, n’importe quoi qui occupera ton corps et ton cerveau pour ce moment qui s’annonce stressant pour toi. En plus de t’aider à te détendre, tu auras la satisfaction de renouer avec cette partie créative en toi et d’avoir réalisé quelque chose !
L’idée est de faire de ces instants, un moment à toi où tu en profiteras pour te chouchouter, prendre soin de toi, apprendre, découvrir de nouvelles choses, … de faire toutes ces activités qui te font du bien et qui sont nécessaire à ton bonheur et à ton équilibre.

Avec le temps, ces moments tant redoutés seront banals voir même attendus avec impatience car tu auras trouvé comment profiter de cette solitude au lieu de la subir !

Exercice pratique

L’apprentissage de la solitude n’est pas un long fleuve tranquille et parfois on peut se sentir totalement dépourvu devant cette peur qui nous envahi lorsqu’on est seul.


Pour apprivoiser ce sentiment de solitude je te propose un petit exercice. Si sur le moment il te semble trop dur à faire, je te propose d’essayer dès que tu t’en sentiras les moyens et pourquoi pas en commençant à le faire en t’isolant alors qu’il y a quelqu’un chez toi.

Apprivoiser sa peur de la solitude

En tout premier, j’aimerai t’inviter à rester un moment avec cette souffrance, … Je sais que le premier réflexe est d’essayer de s’en couper par tous les moyens, bons comme moins bons, pour ne plus la ressentir. Et pourtant, c’est en l’apprivoisant, en apprenant à la connaître que petit à petit ce sentiment se fera de moins en moins présent, plus autant envahissant,…
 
L’idéal est de pouvoir t’isoler un moment, au calme, dans un endroit que tu aimes bien, sans distractions.
 
Et là, les yeux fermés, tel un observateur, Indiana Johns, un suricate, regarde ce qui se passe dans ton corps…
 
Où est-ce que ça fait mal ? Est-ce que ça sert, tire, tord ? Plus comme une brûlure ? Ou un vide ? Où est-ce que ça se situe exactement ?

Porte toute ton attention dessus comme si c’était la chose la plus précieuse et importante au monde pour toi !
 
En faisant cela, la sensation va certainement évoluer, bouger ou changer de place. Là continue à porter toute ton attention sur ces sensations.
 
Souvent il y a un lot d’émotions qui accompagne les sensations physiques et qui n’attendent que ton feu vert pour sortir.
 
Autorise-toi à pleurer, ressentir du désespoir, crier ta colère ou exprimer toutes autres émotions qui se présentent, sans se laisser submerger par elles, juste permets leurs d’exister et de s’exprimer…
 

Je suis consciente que ce processus prend du temps et que jusqu’à ce que cette peur de la solitude ne te fasse plus souffrir il faudra parfois passer par des moments difficiles, c’est pourquoi pour t’aider dans ce processus. je te conseils encore ces 3 exercices que tu peux retrouver facilement sur YoutTube:

  • Méditations en pleine consciente en te concentrant sur le ressenti de ton corps et tes émotions
  • L’EFT / Faster EFT qui est une technique de libération des émotions qui se fait en tapotant sur certains points d’acupuncture.
  • La cohérence cardiaque pour t’aider à réduire ton stress et ton anxiété.

Même s’il est difficile de te décrire avec précision mon cheminement pour apprivoiser la solitude, j’espère de tout cœur que ces quelques pistes t’aideront et qu’à terme, tout comme moi, tu passeras de la peur de la solitude à l’apprécier et à la rechercher pour te ressourcer!

Je te souhaite plein de bonheur et me réjouis de partager avec toi, que ce soit en commentaire ou par mail à vanda@depressaction.com 🙂


A très vite

Reçois chaque début du mois le Courrier du Colibri avec des conseils exclusifs et les derniers articles de Dépress’Action

Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Name and email are required