3 techniques pour libérer sa colère

Salut toi,
J’espère que cet article te retrouve dans une forme incroyable!

J’ai envie de te partager 3 astuces testées approuvées pour libérer sa colère de façon saine.
Pour commencer, faisons ensemble un petit tour de cette émotion, souvent mal considérée, parfois explosive, quelques fois refoulée, qu’est la colère.

La colère est une émotion naturelle donc dans un aucun cas mauvaise ou à renier. Par contre toute l’importance est de la canaliser pour ne pas faire de mal ni à soi-même ni à son entourage. 


La colère canalisée

Si je me retrouve dans le premier cas de figure, je gère très bien ma colère, je sais la reconnaître, l’exprimer de manière claire et respectueuse de moi-même et d’autrui et je l’utilise pour améliorer les situations qui me conviennent pas. Dans ce cas je ne suis en principe pas entrain de lire cet article car je n’en ai pas besoin 😛 


La colère non canalisée

Si je me reconnais dans le cas de figure d’une colère non gérée, je me mets fréquemment en colère et je m’énerve pour tout et rien en hurlant, cassant des choses,.. et j’aimerai vraiment apprendre à la gérer. 


La colère refoulée

La colère c’est quoi ? Moi, connais pas ! Ha si oui, peut être, parfois je m’énerve d’un coup et je regrette directement après. C’est le dernier cas de figure, celui de la colère refoulée.

On connaît tous bien les aspects négatifs d’une colère non gérée qui nous fait exploser, dire des choses que l’on regrette juste après, parfois elle nous fait prendre des décisions insensées, casser des objets et peut même nous pousser à bout jusqu’à blesser quelqu’un.

Ces accès de rage, on est d’accord, est quelque chose qui peut très vite devenir problématique autant pour sa vie familiale et personnelle que sa vie professionnelle.

De plus les accès de colère augmentent le risque de troubles cardiaques.

Ce qu’on connaît souvent moins est la colère refoulée.

Certaine personne ayant apprit qu’être en colère était mal, qui ont peur de d’exprimer leur colère, peur de déplaire,… refoulent automatiquement leur colère et ne la laisse jamais s’exprimer.
La personne semble toujours aimable et de bonne composition quelque soit les circonstances mais une émotion qui n’est pas exprimée s’accumule et ne disparaît pas par Magie comme on aimerait bien le croire.

Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime

Et c’est là qu’apparaît l’effet cocotte minute… Un beau jour la personne rentre dans une colère noire et incontrôlable pour une petite chose qui semble insignifiante pour l’entourage et d’autant plus incompréhensible que tout le monde est habitué à son bon caractère.

Une colère systématiquement mise sous le tapis, totalement refoulée dès son apparition, va à terme utiliser une méthode bien sournoise pour s’exprimer : elle va se retourner contre la personne elle-même ce qui a pour risque d’engendrer des maladies psychiques ou physiques tels que des maux de tête, ulcères, réactions allergiques, mais aussi auto-dévalorisation, boulimie, dépression, automutilation,… 


Les bienfaits de la colère

Pourtant la colère, comme toutes les émotions, a son utilité.
La colère est là pour nous montrer que quelque chose ne nous convient ABSOLUMENT PAS et que le temps du CHANGEMENT est arrivé, que nous devons nous RESPECTER en nous faisant respecter par les autres, elle nous donne également l’énergie pour passer à l’ACTION.

Pour toutes ces choses, au lieu de se laisser emporter par cette colère ou au contraire la refouler, nous pouvons tous la canaliser pour pouvoir nous en servir au mieux dans notre vie, que ce soit pour réparer une injustice, se faire respecter, avoir l’énergie de changer une situation qui nous convient pas,…

Mais comment libérer la colère pour pouvoir ensuite en utiliser ses bienfaits ? 


Les trois techniques pour se libéré de sa colère

Je vais ici te présenter trois techniques 100% testées et approuvées pour libéré sa colère : 


Technique 1, le sport

Ce n’est un secret pour personne le sport est un atout santé inégalable ! Et même en ce qui concerne la gestion des émotions il est toujours dans le top !

La colère donne énormément d’énergie, c’est ce qui nous donne cette envie de hurler, frapper, lancer, cogner,… Et la première chose à faire est donc de libéré cette énergie pour éviter l’effet cocotte-minute et les dégâts possibles.

Là pas de technique miracle, une bonne paire de chaussure de sport et quelques km de courses permettent de décompresser très rapidement.

Pareil, pourquoi ne pas imaginer la tête de son patron (si il n’est pas cool) à la place de la balle de squash ? Les coups seront rapidement bien plus puissant 😉

Également, en salle de fitness, repenser à toutes ces choses qui nous mettent en colère permettent de concentrer toute sa force et son énergie de manière consciente et contrôlée.

On n’oublie pas un mini échauffement avant, tout de même, histoire de ne pas se faire mal. 


Technique 2, l’écriture

Comme il n’est pas toujours facile de faire du sport lorsqu’on est en colère et que ça nécessite d’avoir un certain temps à disposition, l’écriture est un très bon libérateur.

Rien de plus simple, un stylo, un papier et c’est partit ! Là on écrit absolument tout ce qui nous passe par la tête, sans censures, sans penser à l’orthographe ou à la conjugaison, on couche juste sur papier tout ce qui nous insupporte ! Et on se répète autant de fois que nécessaire ! Le but est vraiment de crier notre colère avec un stylo !

On peut adresser cette lettre à la personnes concernée, à la situation ou encore, pour les personnes qui ont tendance à refouler leur colère, le fait de l’adresser à la colère elle-même (Chère Colère, je t’écris car ….) permet de se lâcher sans viser personne, ce qui est plus facile.

Une fois écrit tout ce qu’on avait à dire et la colère passée, reste la question de qu’est ce qu’on en fait de ce bout de papier? Et bien, pas de règles, on peut en faire ce que l’on souhaite, le chiffonner en boule et le donner à mâcher à son chien ou le brûler dans le jardin en ricanant, toutes les options sont possibles 😉 Choisissons celle qui nous plaît le plus.

Si tu es du genre à refouler ta colère, je t’invite à essayer de rentrer en contact avec cette émotion via l’écriture. Simple, efficace et sans danger. 


Technique 3, le Tigre

Le meilleur pour la fin, ma technique préférée ! Parce que même si écrire sa colère est plus simple que d’organiser une partie de tennis en milieu d’une séance ce n’est toujours pas super pratique, n’est ce pas ?

Alors voici LA technique rapide, efficace et en plus amusante, pour libérer sa colère !
Premièrement, on s’isole, que ce soit sous prétexte d’une envie pressante de passer au petit coin, ou simplement en passant dans une autre pièce (si elle bien insonorisée c’est encore mieux).

Ensuite, on réveille le TIGRE qui est en nous !! On imagine nos mains munies de belles griffes pointues, que nous avons toute la puissance du tigre, son beau pelage et en face de nous, un tronc d’arbre dont notre but ultime est de le lacérer, le déchiqueter, bref d’en faire du petit bois.

Pour se faire, on lève notre papatte griffue (un bras) qu’on redescend en mimant une griffure enoooorme le long de ce tronc puis de même avec l’autre papatte et ainsi de suite, le tout en rugissant votre colère tel un tigre en furie !! Graou Graaaaaououou !!! Lorsqu’on se sent calme et apaisé, on peut pousser notre rugissement de victoire, où l’on exprime toute notre puissance , bras en l’air et toutes griffes dehors !

Alors oui entre nous, on a sûrement l’air très très con pendant cet exercice, mais vu que personne ne nous voit on s’en fiche non ? 😉 Ou mieux encore faire cet exercice tous ensemble en famille, cela détendra l’atmosphère à coup sur 🙂
Oui, je sais que ce n’est pas évident de faire des bruits de tigre enragé dans les toilettes de son entreprise ou quand bébé s’est enfin endormi, donc là pas de soucis, on fait tout pareil mais en mode « Sourdine activée », en mimant les rugissements mais sans sortir de sons ou seulement un murmure contrôlé.

C’est à peine moins rapide qu’avec le son (surtout un peu moins marrant) mais ça permet tout de même de libérer sa colère en un temps record, ce qui va nous permettre de retourner dans la situation en étant maître de nos émotions pour pouvoir poser les actions nécessaires.

L’idéal, après avoir retrouvé son calme, est de pouvoir exprimer directement à la personne ce qui nous a mit en colère et ce qui nous convient pas.


Astuce
 : si tu ne sais pas comment t’y prendre pour exprimer ta colère (ou toutes émotions) à une personne en te respectant et en respectant l’autre je te conseille vivement de découvrir la Communication Non Violente (CNV) pour t’en inspirer ou la pratiquer selon envies. Le livre de Marshall B. Rosenberg, « Les mots sont des fenêtre, ou bien ils sont des murs : introduction à la Communication Non Violente »  est vraiment une référence en la matière !

Que penses-tu de ces techniques ? Raconte moi ton expérience en commentaire, je me ferai une joie de te lire !

J’espère que ces 3 techniques t’aideront à te libérer de tes colères et si tu penses que cet article peut aider d’autres personnes, n’hésite pas à le partager !

A très vite !

Reçois des conseils exclusifs et les derniers articles de Dépress’Action en t’abonnant au Courrier du Colibri 🙂

Comments

  • Marina on

    Mercii pour ces supers idées ! Elles ont l’air vraiment chouettes à faire, surtout celle du Il y a quelque temps, j’ai ressenti une immense colère et comme j’ecris chaque jour dans mon journal, je me suis naturellement laissée emportée par mon clavier et j’ai fini par pondre un immense texte qui comportait toutes mes rancoeurs, tout ce que je n’osais pas dire tout haut. Et quel bien fou ça m’a fait!!! Je me réjouis de tester la méthode du tigre la prochaine fois Merci en tout cas!
    Avec toute mon affection,
    Marina

    • Vanda on

      Hoo Merciii Marina pour ce si doux et gentil commentaire! L’écriture est vraiment super pour tout libérer! Ça me fait vraiment plaisir si ces quelques idées de techniques t’inspirent! Tu me redira comment tu as trouvé celle du tigre 🙂
      A très vite j’espère!
      Vanda

  • sev777 on

    Un grand merci pour ces techniques qui sont pourtant si simple mais fallait il encore y penser,je vais m’appliquer de suite et libérer la bête en moi 😉

    • Vanda on

      Merciii à toi pour ton gentil commentaire! Je suis ravie si ça peut t’aider! Redis moi quel exercice a le mieux marché pour toi 🙂

  • max on

    Je vais essayer dès ce soir ! pour le mode sonore, je vais le faire dans un coussin, cela me permettra de RUGIR A OUTRANCE !!!

    • Vanda on

      Trop bien! Ca t’a bien aidé les rugissement? Merci pour ton commentaire! 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Name and email are required